Accueil du site > 21 Pleine conscience et émotions > régulation émotionnelle, anxiété et dépression

régulation émotionnelle, anxiété et dépression

Les premières études réalisées sur la pleine conscience montrent une action positive sur l’anxiété et les tendances dépressives.

Ces deux éléments ont en commun un déficit de régulation émotionnelle. Santé mentale et maladie somatique sont très liées à un déficit de conscience émotionnelle (Timoney 2013). Les aires cérébrales qui sous-tendent la régulation émotionnelle se situent essentiellement au niveau du cortex préfrontal, doté de nombreuses connexions réciproques avec le cortex limbique (amygdale, hippocampe....).

Zeidan et al. (2014) ont montré qu’une pratique d’au moins une semaine améliore déjà la régulation émotionnelle et la conscience intéroceptive.

Goldin et al. (2010 et 2012) confirment une diminution de l’impulsivité (liée à l’amygdale) et une augmentation de l’activité du cortex préfrontal, au delà de 2 mois de pratique.

Des exercices basés sur la prise de conscience de nos émotions et leur régulation, incontournables dans l’apprentissage de la méditation, permettent ainsi, rapidement, via une attention fine axée sur les sensations corporelles, une amélioration des symptômes anxio-dépressifs.