Accueil du site > Méditation, applications thérapeutiques > Fibromyalgie, inflammation et méditation > Fibromyalgie, inflammation et méditation

Fibromyalgie, inflammation et méditation

Une étude* publiée en mars 2017 montre des niveaux inflammatoires élevés dans le liquide céphalo-rachidien et dans le plasma, chez des personnes souffrant de fibromyalgie, en comparaison avec un groupe contrôle.
Une autre étude plus récente confirme l’inflammation au niveau cérébral*.

Or Kaliman** en 2014 et Rosenkranz*** en 2016 avaient montré que la pratique de la méditation diminue la réponse inflammatoire.

Ces études apportent une explication complémentaire aux effets bénéfiques d’une pratique méditative bien conduite. On savait qu’elle atténue l’intensité de la douleur et ses répercussions émotionnelles, on connait désormais son action anti-inflammatoire.

* Backryd et al : Evidence of both systemic inflammation and neuroinflammation in fibromyalgia patients, as assessed by a multiplex protein panel applied to the cerebrospinal fluid and to plasma. Journal of Pain Research. 2017

*Albrecht D. et al : Brain glial activation in fibromyalgia – A multi-site positron emission tomography investigation. Brain, Behavior and Immunity 2018

**Kaliman et al : Rapid changes in histone deacetylases and inflammatory gene expression in expert meditators. Psychoneuroendocrinology. 2014

***Rosenkranz et al : Reduced stress and inflammatory responsiveness in experienced meditators compared to a matched healthy control group.Psychoneuroendocrinology. 2016