Accueil du site > Douleurs et méditation recherche > MBSR, opportun pour les douleurs ? > MBSR opportun pour les douleurs ?

MBSR opportun pour les douleurs ?

Le programme MBSR, destiné à réduire le stress, contient une sélection d’exercices de méditation bouddhiste complétée par du yoga, en 8 séances de 2h30.
La particularité de cet apprentissage réside dans son pilotage parlé tout au long de l’exercice, encore appelé « méditation guidée », par l’animateur, ou un cd. Dans les autres apprentissages traditionnels de méditation, les consignes sont données, et ensuite seulement, le silence aidant, le participant essaie de réaliser cet exercice, seul avec lui-même.
Lorsque les douleurs sont présentes, on n’a pas toujours sous la main un enregistrement pour se relaxer ou s’en distraire. Il est donc nécessaire d’avoir entraîné régulièrement son esprit, afin de vivre au mieux ces moments désagréables et en réduire progressivement l’intensité et leurs conséquences.

Kabat-Zinn (1982, 1985, 1987) a évalué les bénéfices de son programme MBSR sur les douleurs chroniques. Si les résultats sont encourageants il faut noter que ces recherches ne sont pas randomisées, et que le groupe expérimental n’est pas comparé à un groupe témoin.
Ces faiblesses méthodologiques tendent heureusement à être prises en compte dans des études récentes.

Ce programme MBSR, s’il réduit effectivement le stress et l’anxiété, n’est pas ajusté aux spécificités inhérentes aux douleurs chroniques.
A titre d’exemple :
Il inclut dès la première séance, et pendant deux semaines minimum, l’écoute et la pratique du « scan corporel », c’est-à-dire une focalisation de l’attention sur les différentes parties du corps l’une après l’autre, quelle que soit la présence ou non de sensations, et quelle que soit la qualité du ressenti.
J. Kabat-Zinn 2009 :«  Au cours des premières semaines du programme, les patients pratiquent le scan 45mn/jour, au moins 6 jours par semaine, en s’aidant d’une cassette. Par la suite, ils alternent scan et yoga, puis scan et méditation, toujours guidés par une cassette. L’usage intensif de cette pratique est recommandé quand on est confronté à des problèmes de santé, et/ou à des douleurs chroniques en tout genre. »
Selon le retour d’expérience de nombreuses personnes souffrant de douleurs chroniques, cet exercice se révèle compliqué dès le début :
• Démarrer la pratique de méditation par un exercice qui dure 40 minutes, sans aucune expérience préalable, et sans bouger, peut sembler indigeste et décourageant.
• Observer d’emblée les endroits douloureux, au même titre que les régions insensibles, est source d’augmentation des souffrances et des ressentis désagréables.