Derniers articles

  • Attention au battage médiatique

    pleine conscience

  • Mind the Hype !

    HALTE AU BATTAGE MEDIATIQUE ! Catherine Kerr *, neuroscientifique à l’Université Brown, Rhode Island, s’inquiétait de la façon dont la recherche sur la pleine conscience est présentée dans les médias. Sur de nombreux sites ou articles, la liste des avantages à pratiquer la méditation est extrêmement longue, l’assimilant à une véritable panacée capable de réduire presque tous nos maux ! Selon Catherine Kerr, cette couverture médiatique populaire est contre-productive " Cette vague de battage médiatique (...)

  • Méditation, phénoménologie et neurophénoménologie

    Husserl a voulu instituer la philosophie en tant que "science rigoureuse" dotée d’une exigence rationnelle. La suspension de tous jugements, la "mise entre parenthèses" des croyances et des convictions, le pas de côté pour être moins captivé par l’environnement, vont permettre le "retour aux choses mêmes". Les analogies avec la pratique de la méditation, telle que nous la présentons, sont ainsi nombreuses, Husserl employant le terme "Selbstbesinnung", pouvant être traduit par auto-méditation, (...)

  • Thérapie de l’acceptation ACT

    Le mécanisme de l’évitement a été mis en évidence comme à l’origine du maintien des phénomènes de douleur chronique. Le concept de kinésiophobie en constitue un exemple fort bien documenté. La thérapie de pleine conscience et la thérapie d’acceptation et d’engagement, deux modèles psychothérapeutiques proches des thérapies cognitives et comportementales, se développent depuis quelques années pour la prise en charge de différents troubles. Plusieurs applications de ces modèles psychothérapeutiques ont été (...)

  • Décentration, thérapie métacognitive

    La décentration peut recouvrir plusieurs termes : métacognition, conscience détachée, re-perception, ou encore méta-conscience. Le préfixe meta notifiant un changement, un dépassement, une mise à distance, nous observons nos pensées, nos sensations et nos émotions, comme si elles émanaient d’une autre personne, et donc sans nous y identifier. Il s’agit de prendre davantage conscience de leur processus, de leur « contenant », que de leur contenu. Par exemple, au lieu de penser « je suis en colère », je (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25